lundi 12 août 2013

Hunger Games, tome 2 : L'Embrasement



Suzanne Collins
399 pages
18,15 euros
Pocket jeunesse
(relecture)

L'histoire : 

Après avoir gagné les Jeux de la Faim, Katniss Everdeen et Peeta Mellark retournent dans leur district. Alors que la "tournée de la victoire" dans le pays est sur le point de commencer, elle est visitée par le président de Panem. Il explique que le tour qui leur a permis de sortir tous deux vainqueurs des jeux, considéré comme un acte de rébellion envers le Capitole, donne des idées aux 12 districts du pays. 

Il la menace de tuer son meilleur ami, Gale, si elle ne peut prouver à tout Panem que son acte n'était pas une provocation, mais un acte irréfléchi commandé par son amour fou pour Peeta.

Mon avis : 

Comme beaucoup de gens, j'avais littéralement dévoré le premier tome de cette saga évennement, et je peux vous dire qu'en le refermant, la seule chose dont j'avais envie, était de connaitre la suite. Je me suis donc lancée immédiatement dans la lecture de ce second tome, et je dois avouer qu'encore une fois, j'ai adhéré a 100%. J'ai trouvé ce tome différent du premier, avec un parfum de révolte beaucoup plus prononcé dans l'air.

Comme je le dis souvent, le style de Suzanne Collins n'a rien d'exceptionnel. Fluide, sans complexité, les phrases sont assez courtes et le vocabulaire est simple. Ce qui est exceptionnel en revanche, c'est la manière dont elle arrive à nous captiver. Elle parvient à tirer profit de son style très bref, en le rendant efficace à 100%. On avance à une allure folle, on tourne les pages,encore et encore et puis là, sans même le remarquer, on tourne la dernière page, et on se rend compte qu'on l'a terminé en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Cette adrénaline qui court dans vos veines à chaque moment de votre lecture, voilà ce qui la rend tellement addictive. 
Selon moi, ce second tome est assez différent du premier. Cette fois-ci, on se concentre un peu moins sur le côté primaire des Hunger Games, les combats, les luttes, la survie, et cet esprit de compétition qui ne vous pousse qu'à une seule chose : la volonté de tuer tous vos adversaires. Bien sur, ce concept ne disparait pas, loin de là, mais il laisse une place plus grande à d'autres éléments, comme les alliances, et le côté "stratégique" des Jeux. On nous propose une arène qui constitue un mystère à elle toute seule, et on développe la face plus intellectuelle des Hunger Games.

Du début à la fin, l'atmosphère est chargée de tension, on comprend que les enjeux ne sont plus les mêmes, que les responsabilités sont plus grandes, et on se retrouve face aux conséquences des actes de la fin du premier tome. L'ambiance change du tout au tout et devient encore plus sombre, comme si on avait la volonté de faire durer ces Jeux le moins longtemps possible, en sachant pertinemment qu'ils pourraient constituer l'étincelle qui embraserait les districts et meneraient à cette révolution tant redoutée, et pourtant tant attendue. J'ai vraiment adoré cette ambiance orageuse , puisqu'elle nous présage des évennements de taille et rajoute beaucoup de piment et de poids à l'histoire, en rendant l'action doublement intéressante. Comme je le disais en introduction, on sent clairement un parfum de révolte, une volonté de faire changer les choses, un bourdonnement impatient en musique de fond à ces Jeux cruciaux pour le développement de la saga. 

Pour terminer, un petit mot sur la fin. Elle m'a complètement scotchée. Je m'attendais un peu à ce genre de rebondissement, mais franchement, j'étais loin de m'imaginer que cela prendrait de telles proportions ! Elle m'a tenue en halène jusqu'à ce que je referme le bouquin, et, honnêtement, si je n'avais pas eu la suite sous la main, je crois que ma frustration aurait été palpable. 

En résumé, encore une fois, l'histoire m'a rendue complètement accro. Différent du premier tome, une ambiance encore plus sombre, chargée de tension, on comprend sans problème que cette fois, tout risque de changer pour de bon ! Et avec cette fin trépidante, je n'ai qu'un objectif : découvrir enfin le fin mot de l'histoire ! 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire